Vous avez vu le grand 5% qui s’affiche sur les packs des produits laitiers Faire Bien, notre nouvelle marque bio et solidaire ?

Ces 5%, c’est la forme concrète que prend notre combat pour la Bio. Parce que Faire Bien, c’est faire de bons produits laitiers bio, mais c’est aussi s’engager dans le combat pour la bio.

Un produit laitier solidaire, c’est quoi ?

Sur un pot, il y a peu de place pour s’exprimer. Nous avons donc choisi d’aller droit au but : plutôt que de vous parler des bons ingrédients de la recette ou du taux de matières grasses, on a préféré vous parler de 5% du chiffre d’affaires. Ou, autrement dit, du combat de Faire Bien.

Tout le monde sait ce qu’est un yaourt, mais un yaourt solidaire, moins. Nos produits Faire Bien sont solidaires parce que 5% du chiffre d’affaires de la marque sera directement consacré à notre combat pour soutenir et pérenniser le métier d’éleveur laitier bio.

A l’origine de la marque Faire Bien, il y a un collectif venu d’horizons variés : consommateurs, distributeur, éleveurs, employés de la société Les Prés Rient Bio. Ensemble, nous avons voulu que ces produits laitiers contribuent concrètement à construire le monde dans lequel nous voulons vivre.

Sans éleveurs laitiers bio, pas de bon produits laitiers bio…

C’est très simple, et cela mérite pourtant réflexion : rien de tout cela n’existerait sans les éleveurs. Des hommes et des femmes qui doivent assurer des tâches multiples (être à la fois un peu vétérinaire, comptable, gestionnaire, fermier…), et ce sept jours sur sept. Les vaches laitières ne connaissent ni le dimanche, ni les vacances : chaque jour, elles ont besoin de se nourrir, d’aller pâturer, d’être soignées et traites matin et soir.

« On ne lâche pas ses laitières comme ça », « Je ne fais plus de ski de peur de me casser quelque chose, qui s’occuperait de mes vaches ? », « Il y a bien l’intérim, mais je ne suis pas tranquille de tout laisser à quelqu’un qui ne connaît pas l’exploitation »… Passer des vacances avec ses enfants, avoir un peu de temps libre, avec l’esprit serein : c’est l’une des priorités légitimes des éleveurs.

Aidons les éleveurs laitiers bio à se mettre au vert !

Faire Bien a donc décidé de consacrer 5% de son chiffre d’affaires à la création d’un service de type compagnonnage pour les éleveurs des fermes partenaires. Notre objectif est de former des jeunes éleveurs motivés pour qu’ils soient prêts à effectuer des remplacements dans les meilleures conditions, avec une bonne connaissance du terrain et des méthodes bio. Leur rémunération sera financée par le fonds 5% de Faire Bien.

Pour les jeunes, c’est :

  • une excellente formation au contact des meilleurs éleveurs bio de Normandie
  • une opportunité pour développer leurs compétences
  • et acquérir de l’expérience

Pour les éleveurs confirmés c’est :

  • l’assurance de trouver un appui solide pour les aider dans leur exploitation
  • un support technique de qualité et de confiance
  • la satisfaction de transmettre un métier et d’aider à pérenniser la filière laitière bio
  • plus de temps de libre et de sérénité

Former des remplaçants aujourd’hui, c’est assurer la relève demain

Au-delà de la question du temps libre, il s’agit aussi de préparer l’avenir de la filière bio. Parce qu’aujourd’hui, en France, la situation est préoccupante :

  • 50% des exploitants ont plus de 50 ans
  • 40% des agriculteurs partent à la retraite d’ici 2025
  • 1/3 des éleveurs laitiers en Basse Normandie partira à la retraite d’ici 5 ans

Ignoré par les pouvoirs publics, le constat est alarmant. Ce qui est en jeu, c’est la perte de transmission et de savoir-faire du métier, comme le recul des surfaces agricoles et des prairies au profit du foncier et d’un modèle agricole intensif. Il est urgent de réagir et de préparer la relève pour ne pas être pris de court !

En investissant dans le capital humain et dans la formation, Faire Bien travaille à pérenniser la filière bio. Et demain, nous serons aux côtés des jeunes éleveurs lorsqu’ils s’installeront à leur tour, en les soutenant, les accompagnant, et en achetant le lait bio qu’ils produiront.

Consommer juste plutôt que juste consommer

Pour mener à bien ce combat, Faire Bien a choisi d’y consacrer 5% de son chiffre d’affaires plutôt que d’affecter ce budget à la publicité et au marketing. Vous ne verrez donc pas de campagne publicitaire Faire Bien, ni à la télévision, ni dans la presse.

Parce que ce qui nous motive chez Faire Bien, en tant que collectif, c’est que toute la communauté soit gagnante. La marque, en portant un projet qui a du sens. Les éleveurs, en sortant un peu la tête de l’étable et en sachant que la relève est assurée. Le distributeur, en proposant au consommateur un produit en cohérence avec ses convictions.

Nous sommes de plus en plus nombreux à manger bio, à faire le choix d’une alimentation plus respectueuse des animaux, des hommes, et de la terre.
Devenons les acteurs du changement. Nous pouvons le faire, et le faire bien.