Rencontre avec Alain Delangle, agriculteur, producteur de lait bio en Normandie… et promoteur du foin sous toutes ses formes

Lorsqu’il reprend la ferme familiale en 1988, à Saint-Fraimbault (Orne), avec Michel Chatel, son associé de la première heure, Alain Delangle souhaite perpétuer la tradition, mais aussi trouver un modèle qui réponde davantage à ses convictions : il se convertit donc en bio dès 1996. Depuis plus de vingt ans, les vaches laitières de l’exploitation sont nourries en système herbagé : en pâturage dans les prairies, et sous forme de foin séché en grange. Autant dire que le foin, Alain Delangle connaît bien !

Pour cet agriculteur convaincu, le système herbagé est le seul qui garantisse la qualité du lait : pour lui, « le lait doit être fait avec de l’herbe ». Un mode de production dont il fait son credo, et qui va faire germer, il y a un an, une idée aussi originale qu’innovante…

Foin Alain Delangle 1
Photo : Alain Delangle

Avec plus de 400 tonnes de foin produits sur son exploitation, Alain Delangle a de quoi nourrir ses bêtes, et davantage. Il décide donc de mettre en vente le surplus, pour générer un peu de revenus supplémentaire, et constate d’ailleurs que peu de producteurs vendent leur foin. Une première étape qui va faire naître une idée plus audacieuse : commercialiser leur foin bio pour un usage gastronomique !

C’est ainsi que Déguste ton foin voit le jour en 2017 : la vente de foin bio récolté à la ferme, trié et emballé manuellement dans des jolis petits sacs écologiques en jute, pour la cuisine et les tisanes. Ce foin, séché en grange, conserve la saveur et la senteur des diverses plantes printanières qui poussent naturellement dans les prairies normandes, sans engrais chimique ni pesticide : graminées, légumineuses (trèfles, luzernes) et d’autres encore… Si on ne peut pas manger le foin “tel quel”, il est en revanche parfaitement adapté à la préparation de tisanes et d’infusion, ou comme aromate pour les plats cuisinés. Une belle façon de retrouver toutes les senteurs des prairies Normandes !

Déguste ton foin avec Alain Delangle (2)
Photo : Alain Delangle

L’idée d’Alain et Michel, c’est d’abord de valoriser le foin, une ressource naturelle offerte par les prairies normandes. « Une façon de mettre en pratique ma conception de l’agriculture de demain, en travaillant sur la valorisation des produits naturels plutôt que sur la productivité effrénée, le « toujours plus », l’agrandissement continu des exploitations… », ajoute Alain.

« Et puis, ce qui me tient aussi vraiment à coeur avec le projet, c’est l’opportunité de créer du lien avec le monde agricole ». Du lien avec les citoyens-consommateurs, ruraux ou urbains, qui peuvent acheter le foin bio dans les commerces locaux ou sur la boutique en ligne, mais aussi avec le monde de la gastronomie, celui de l’industrie et de l’artisanat…

Séduits par cette idée, plusieurs restaurateurs locaux et chefs étoilés se sont d’ailleurs lancés dans l’aventure en créant des recettes au foin bio et servies au menu de leur établissement : de la simple purée de pomme de terre à la cuisse de canard confite fumée au foin, une découverte gustative pleine des saveurs du bocage normand.

Et les projets de développement se multiplient : Déguste ton foin travaille également avec une coopérative marseillaise, spécialisée dans la production de thé et infusions à partir d’arômes 100% naturels pour créer des sachets de tisane, avec la biscuiterie normande de l’Abbaye de Lonlay pour élaborer une recette de biscuits au foin, sans oublier les projets de glace, de confiture… et pourquoi pas de yaourt ou de crème dessert au foin !

Déguste ton foin avec Alain Delangle (2)
Photo : Alain Delangle

Très engagé pour la bio et passionné par son métier, Alain Delangle ne manque pas d’énergie ni d’initiatives pour faire rayonner le bio Normand. Avec Déguste ton foin, il souhaite aussi susciter une réflexion et une prise de conscience sur le modèle agricole de demain. “Je suis un militant d’une époque où l’on nous regardait comme des aventuriers farfelus, et j’en garde un vrai plaisir à expliquer et convaincre du bien-fondé de la bio ! Commercialiser notre foin, c’est une façon de montrer qu’il est possible de penser diversification sur les fermes et pas uniquement agrandissement et augmentation des volumes. Au delà d’apporter une simple saveur en cuisine, notre démarche a du sens.”