Du projet aux réalisations, que de chemin parcouru !

Lancé fin septembre 2018, Faire Bien a fait beaucoup de chemin en neuf mois dans son combat pour pérenniser le métier d’éleveur laitier bio : chiffres à l’appui, nous sommes fiers de vous présenter les résultats de notre engagement. Déjà bio et solidaires, nos produits laitiers sont aussi désormais labellisés équitables : une étape essentielle, en cohérence avec notre démarche ! Et puis aussi, des nouveaux pots issus de matériau végétal, du yaourt bio en vrac, et beaucoup d’autres projets en route… Voici un petit tour d’horizon pour vous raconter toutes nos avancées depuis la création de Faire Bien, et ce qui est prévu pour la suite, parce qu’on compte bien ne pas s’arrêter là !

FAIRE BIEN 9 MOIS APRES

Agir pour pérenniser le métier d’éleveur laitier : notre raison d’être

Saviez-vous que :

C’est en réaction à ce constat préoccupant qu’un collectif (éleveurs, distributeurs bio, consommateurs, acteurs du monde agroalimentaire) s’est rassemblé pour imaginer Faire Bien, une marque de produits laitiers bio avec un combat. Nous avons décidé de consacrer 5% du chiffre d’affaires de la marque pour contribuer à pérenniser le métier d’éleveur laitier bio.

Faire Bien a décidé d’agir sur trois axes :

  • améliorer la qualité de vie des éleveurs et rendre leur métier plus attractif
  • accompagner les exploitants bio cédants dans leur recherche de repreneurs
  • former la relève auprès de la jeune génération

7 jours de remplacement par an pour sortir la tête de l’étable

Etre en charge d’une exploitation, et en particulier quand il s’agit de vaches laitières, demande une présence constante et quotidienne. De fait, que ce soit pour se reposer, se former, ou simplement se rapprocher du rythme de vie des proches, disposer de davantage de temps libre constitue l’une des attentes légitimes des éleveurs laitiers, et sans doute l’un des freins importants pour les jeunes agriculteurs.

En association avec le Service de remplacement Normandie, Faire Bien a donc décidé de proposer à ses 40 éleveurs bio partenaires de disposer de 7 jours de remplacement annuel, sans  coût, à n’importe quel moment de l’année. Concrètement, le dispositif consiste en un chéquier de 7 bons, soit 7 journées de remplacement par an à disposition : 5 bons pour autant de journées en semaine, et 2 bons pour des journées en week-end (utilisables pour n’importe quel motif, sans d’ailleurs même avoir à en faire état).

Fin 2018, soit moins de 3 mois après la création du dispositif, ce premier bilan permet de constater qu’il répond à des attentes réelles :

FAIRE BIEN 9 mois après

Pour l’année 2019, l’objectif est que le dispositif de remplacement soit utilisé à 100% par les désormais 45 exploitants partenaires, soit 315 jours de remplacement effectués.

Avec cette initiative unique en France, Faire Bien et le Service de remplacement Normandie contribuent à améliorer la qualité de vie des éleveurs bio, mais aussi à rendre plus attractif ce métier dont les astreintes peuvent rebuter les plus jeunes.

L’aide aux cédants et la formation : deux actions en construction

Toujours dans l’objectif de contribuer à pérenniser le métier d’éleveur bio, Faire Bien a initié une réflexion avec la Région Normandie pour mettre en place un parcours d’accompagnement à la transmission pour les exploitants  cédants. Notre projet est de concevoir un dispositif de diagnostique pour les éleveurs partenaires amenés à céder leur exploitation, afin que la transmission s’exerce dans les meilleures conditions possibles.

Autre volet en construction de notre action, les stages en exploitation laitière bio, pour lesquels Faire Bien travaille à mettre en place un partenariat avec un lycée agricole et le Service de remplacement Normandie. L’idée serait de proposer aux élèves en fin d’étude (diplômés ou non) d’effectuer un stage d’environ 3 mois en élevage laitier bio, accompagné par un tuteur. A l’issue de ce stage, ils seraient engagés par le Service de Remplacement Normandie pendant un an. L’objectif est qu’au terme de cette année, ayant acquis sur le terrain l’expérience et les compétences nécessaires, ces jeunes soient prêts à prendre la relève dans des exploitations en cession.

Parallèlement, Faire Bien va multiplier les actions de communication autour du métier d’éleveur laitier bio : vidéos, podcast, portes ouvertes dans les exploitations, et interventions au sein des lycées agricoles, auprès d’un public très directement concerné.

Bio, solidaire, mais aussi équitable !

Depuis mars 2019, le lait bio avec lequel sont fabriqués tous les yaourts et desserts bio Faire Bien est labellisé Fair for Life (organisme de certification Ecocert), attestant de nos pratiques commerciales équitables : une étape essentielle dans notre engagement en faveur de l’amont agricole !

FAIRE BIEN 9 mois après

Etre équitable, c’est s’engager auprès de nos partenaires producteurs laitiers normands avec :

  • un prix minimum d’achat garanti intégrant les coûts de production
  • une juste rémunération pour l’éleveur
  • un contrat sur le long terme, d’au minimum 5 ans
  • 2% du prix d’achat du lait investi en faveur de la filière bio

« Notre démarche de labellisation s’inscrit pleinement dans notre mission : s’engager auprès des producteurs, c’est développer une filière de plus en plus solidaire, à même d’encourager davantage de jeunes à se lancer », observe Christophe Audouin, DG de Faire Bien. « Ce label garantit que les éleveurs soient justement et durablement rémunérés, et ce de façon indiscutable. C’est une grande fierté que d’être parmi les premiers en France à proposer des produits laitiers doublement certifiés, bio et équitables ! ».

Pour nos éleveurs laitiers bio partenaires, cela signifie réduire la vulnérabilité de l’exploitation et se projeter plus sereinement dans l’avenir, en ayant l’assurance de faire partie d’une filière pérenne.

De nouveaux pots en matière d’origine végétale pour nos yaourts brassés

Nos efforts ont aussi porté sur l’amélioration de nos emballages, en cohérence avec notre éthique bio et nos engagements pour la planète. Aujourd’hui, l’évolution technologique permet de passer des plastiques issus de la pétrochimie aux matériaux renouvelables à base de plantes.

FAIRE BIEN 9 mois après

Nous avons donc fait le choix d’innover et de nous tourner vers ce qu’on appelle les “plastiques biosourcés”, c’est-à-dire fabriqués à base de matière végétale : jusque-là fabriqués en plastique d’origine fossile, les nouveaux pots de yaourts brassés Faire Bien sont depuis mars 2019 en PLA*, un matériau issu de la canne à sucre. Comme précédemment, ils sont fabriqués en France, sur notre chaîne de fabrication en Normandie.

Et nous avons saisi l’opportunité de ce grand changement pour proposer une nouvelle identité visuelle : plus colorée, mais surtout avec autant d’informations qu’il est possible de faire tenir sur un pot de yaourt à propos de notre combat pour les éleveurs laitiers bio !

Et puis Faire Bien des produits laitiers bio, simples et gourmands…

Il ne faudrait quand même pas oublier que Faire Bien ce sont aussi des desserts et yaourts bio, les plus gourmands et les plus simples possibles, sans additifs ni conservateurs. Et entre septembre 2018 et avril 2019, on parle de 45 tonnes de produits Faire Bien livrés.

Distribués depuis la création de la marque dans les magasins spécialisés Naturalia, nos produits sont également maintenant en rayon à La Vie Saine, dans les 14 magasins sur Dijon et sa région. Le déploiement de notre jeune marque, continu au fil de l’année, va bien sûr se poursuivre sur toute la France.

Et même du yaourt bio en vrac !

Faire bien, c’est pour nous apporter des solutions concrètes aux questions d’aujourd’hui : la question du gaspillage nous tient donc à cœur ! Si on trouve de plus en plus d’offre en vrac pour les produits secs, il n’y a encore quasiment rien pour les produits frais. Nous avons donc décidé, avec day by day, de proposer aux consommateurs d’expérimenter le plaisir de concilier un produit frais, bio et solidaire et un mode consommation plus responsable et sans gaspillage. Un test grandeur nature pour une expérience gourmande et innovante ! 

FAIRE BIEN 9 mois après

Avec cette expérience pilote du yaourt bio en vrac, en partenariat avec day by day, Faire Bien veut accompagner les consommateurs dans leurs changements de pratique, en continuant à explorer des pistes pour faire mieux pour demain. C’est aussi, pour nous, aller plus loin dans la possibilité qu’à le consommateur d’exercer des choix : choisir la quantité juste de produit, mais aussi choisir de contribuer à soutenir les éleveurs laitiers bio normands, avec un yaourt bio, solidaire et équitable.

« Faire Bien est né d’une volonté de faire différemment : par son acte d’achat, le consommateur citoyen peut choisir d’avoir un impact direct, positif et concret, en cohérence avec ses convictions. Parce qu’il ne s’agit pas de juste consommer, mais de consommer plus juste », ajoute Christophe Audouin, Directeur Général de Faire Bien.

*PLA : abréviation d’usage pour Acide Polylactique